Suite

Pourquoi l'interpolation ajoute-t-elle trop de chaleur


J'interpole des données géographiques à l'aide de qgis. Les données sont sous la forme lat,lon,count. Le chemin des données collectées est affiché sous la forme d'une ligne essentiellement transparente. La carte thermique résultante qu'il produit est affichée. La carte à l'étiquette 1 est verte, mais à l'étiquette 2 a commencé à virer au jaune (les couleurs vont de blanc->vert->jaune->orange->rouge). Je ne comprends pas pourquoi, tout devrait être tout vert là-haut car aucune donnée n'a été collectée, ou au mieux il s'agissait de mesures faibles. Un changement de couleur similaire est observé aux étiquettes 3 et 4. La plupart des données collectées sur le bord ouest sont des mesures « faibles », comme le montre le coin vert à l'étiquette 4. Mais à l'étiquette 3, elles se déplacent à nouveau vers le jaune. Je ne comprends pas pourquoi.

L'interpolation a été créée avec les paramètres suivants :

  • Attribut d'interpolation : valeur, type : points
  • Méthode : Coefficient IDW : 2.0
  • cols:300, lignes:300
  • (taille de cellule résultante x : 0,07934, y : 0,01678)

Couleurs:

  • 0:blanc
  • 13:vert
  • 25:Jaune
  • 37:Orange
  • 50 : rouge

J'ai placé le fichier de données ici :fichier de données

Pierre


Je ne sais pas exactement comment fonctionne le plugin d'interpolation QGIS. Quelqu'un d'autre pourra peut-être donner plus de détails sur l'outil lui-même, mais avec un peu de test et d'observation, je pense savoir ce qui cause le résultat que vous voyez. D'après la capture d'écran de la boîte de dialogue que je vois dans la documentation, il n'y a pas de paramètre d'entrée utilisateur pour un rayon de recherche avec l'outil d'interpolation.

J'ai téléchargé vos données et essayé de les exécuter via l'outil ArcGIS IDW pour voir si j'ai obtenu des résultats similaires, et je l'ai fait. Je note que j'ai des options d'entrée supplémentaires/différentes disponibles - en particulier, je peux utiliser la puissance pendant que vous avez le coefficient, et j'ai la possibilité de mettre un rayon de recherche. Vous trouverez plus d'informations sur Power vs Coeffcient sur cette autre question GIS.SE : Comment choisir le coefficient dans la méthode de pondération par distance inverse ? Et je crois que c'est en partie lié à ce que vous voyez.

Ensuite, il y a le rayon de recherche. Mon paramètre par défaut est un variable rayon avec un point d'écoute et une option pour une distance maximale. Si je n'en spécifie pas, cela signifie que pour chaque cellule raster en sortie, il va chercher la plus proche m (nombre de points) points pour obtenir la valeur de la cellule. Ma valeur par défaut était 12. Pour aider à voir ce qui se passait, j'ai symbolisé les points sur une échelle de couleurs graduée par valeur.

En zoomant sur la zone de votre exemple 1/2, vous pouvez voir qu'il y a des valeurs plus élevées sur les points de données au niveau de ces courbes de bord. Si l'interpolation QGIS fonctionne de la même manière, certaines de ces cellules en haut à droite tirent leurs valeurs du m les points les plus proches, qui vont être les points sur ces courbes, ce qui fait que leurs valeurs sont plus élevées. Cependant, plus vous vous rapprochez de la courbe, plus il y a de points de valeur nulle à partir desquels interpoler, ce qui fait glisser la valeur de la cellule vers le bas. Dans ce cas, n'ayant pas de points de données, les valeurs augmentent en fait, car il n'y a pas de zéros pour contrecarrer les valeurs plus élevées qui sont dans la plage.

Une chose similaire se produit dans votre exemple 3/4. Symboliser vos points par classification de plage de valeurs peut vous aider à voir ce qui se passe. C'est une bonne idée d'essayer quelques valeurs différentes pour des éléments tels que le rayon de recherche ou le coefficient lors de l'interpolation et d'examiner la surface résultante. Dans votre cas (selon la question liée ci-dessus), vous pourriez essayer un coefficient plus petit, mais je ne sais pas cela éliminera complètement l'effet et c'est un peu un équilibre cartographique.

De plus, je note que vous avez utilisé la balise heatmap. Là est un plugin heatmap pour QGIS (qui permet un rayon de recherche et un poids par champ), mais ce n'est pas la même chose que l'interpolation. Le plugin heatmap regarde un densité de points, sans interpoler le valeurs de pointes. Vous comprenez peut-être déjà la distinction, mais pour être complet et pour les futurs téléspectateurs, je voulais m'en assurer et le souligner. Voir cette question connexe : Comment créer des cartes thermiques efficaces ?


Voir la vidéo: IANUM Cours 3 - Interpolation de Lagrange (Octobre 2021).