Suite

Créer plusieurs cercles


J'essaie de faire de nombreux points sur une carte sous forme de grille. Le code fait ce que j'attends mais le temps de chargement est assez long donc je suppose qu'il devrait y avoir d'autres moyens d'être plus efficace en dessinant de nombreux cercles. Le code utilisé est celui ci-dessous (le script).

Y a-t-il une autre meilleure façon?


Pour extraire chaque petite partie de votre code, vous devez vous débarrasser du principal goulot d'étranglement et réduire la redondance, comme ici. Le code peut s'exécuter sous 200 ms, ce qui est très bien par rapport à l'exécution d'origine de 500 ms.

Le principal goulot d'étranglement réside dans lecréerCercleune fonction. Si vous n'avez pas besoin que chaque point soit présent dans un calque séparé, vous devez retirer la construction du calque de la fonction, car cela créera un nouveau calque à chaque itération.

Les objets de projection peuvent également provoquer une certaine redondance. Comme ils ont été déclarés et construits au début du code, vous devriez les utiliser. Ils peuvent être utilisés plusieurs fois.

Aussi, en donnant lecentrepropriété à lacarteobjet, au lieu d'appelersetCenteraccorde un coup de pouce de quelques ms au code.


Compléments Maptitude GISDK

Maptitude comprend le kit de développement de système d'information géographique (GISDK&trade). GISDK vous donne les outils dont vous avez besoin pour créer une grande variété de produits pour fournir des capacités de cartographie et d'analyse géographique à vos clients. Plus de 850 fonctions peuvent être appelées à partir de Caliper Script, un langage de programmation complet pour la conception de menus et de boîtes de dialogue (y compris les barres d'outils et les boîtes à outils) et pour l'écriture de macros. Le code Caliper Script est stocké dans des fichiers de ressources que vous pouvez modifier avec votre éditeur de texte préféré. Vous pouvez développer :

  • Compléments qui étendent l'interface standard pour fournir de nouvelles fonctionnalités, fournir des interfaces alternatives ou automatiser des opérations répétées
  • Interfaces personnalisées qui concentrent l'utilisateur sur les capacités nécessaires à un usage particulier en étendant ou en remplaçant l'interface standard de Maptitude
  • Applications de bureau intégrées qui font appel aux services Maptitude pour ajouter des cartes à vos propres programmes

Cours d'études supérieures

GES 700 – Sujets spéciaux
En plus des cours énumérés ci-dessous, GES 700 est proposé chaque semestre pour fournir des travaux de niveau universitaire sur des sujets que l'on ne trouve pas ailleurs dans les offres de cours. L'instructeur et les sujets changent chaque semestre. Les sujets spéciaux passés et à venir comprennent :

  • Latinx et Black Geographies avec le Dr Valencia avec le Dr Mahmoudi avec le Dr Aufseeser avec le Dr Lansing
  • Géographies de la santé et de la maladie avec le Dr Biehler

GES 701 – Introduction à la géographie et aux systèmes environnementaux [3]
Ce cours est une introduction de niveau universitaire aux principes qui sous-tendent les systèmes géographiques et environnementaux. Les théories directrices de la géographie humaine, de la géographie physique et des sciences de l'environnement seront introduites par un examen détaillé de questions multidisciplinaires transversales, notamment les risques naturels et la vulnérabilité humaine, la gestion des ressources en eau et des combustibles fossiles, et les changements environnementaux mondiaux tels que le récent tendance au réchauffement et changement d'utilisation des terres/couverture des terres. Au sein de ces sujets, des théories spécifiques guidant la recherche géographique et environnementale seront couvertes en profondeur, y compris l'analyse spatiale, la théorie géographique critique, les théories sociales postmodernes et l'écologie politique. Des théories importantes régissant le fonctionnement des systèmes environnementaux seront présentées. Cela inclut le cycle de masse et d'énergie entre les différentes sphères de la Terre et la théorie de la Terre en tant que système dynamique cherchant l'équilibre face à de multiples perturbations à la fois naturelles et anthropiques.

GES 702 – Méthodes de recherche [3]
Ce cours est conçu pour fournir aux étudiants diplômés de la GES une compréhension claire de la méthodologie passée et présente associée à la recherche spatiale, temporelle et dynamique en géographie et en systèmes environnementaux. L'objectif principal du cours sera l'élaboration de questions de recherche et la façon d'utiliser divers types d'analyses pour répondre à ces questions et à d'autres domaines d'enquête. Plusieurs méthodologies seront abordées au cours du semestre et appliquées à des questions de recherche spécifiques générées par les étudiants du cours.

GES 605 – Écologie appliquée du paysage [4]
Ce cours applique les outils de l'écologie du paysage, y compris les SIG, la télédétection, la photographie aérienne et la classification des paysages, pour explorer la structuration spatiale des processus écologiques à travers les paysages à différentes échelles. Les exercices pratiques en laboratoire et sur le terrain développeront la compréhension et les compétences nécessaires pour que les étudiants planifient et mènent leurs propres enquêtes sur la configuration, les processus et les changements du paysage dans les paysages locaux et régionaux en collaboration avec l'instructeur. Prérequis : GEOG 305 et 386 ou autorisation du moniteur. REMARQUE : Le cours comprend 4 excursions d'une journée complète le samedi, l'horaire étant à convenir. Les étudiants qui s'inscrivent pour un crédit d'études supérieures sont tenus de concevoir et d'exécuter un projet de recherche original lié à leur travail de thèse ou de thèse.

GES 606 Écologie aquatique [4]
Les étudiants inscrits à ce cours acquerront une connaissance approfondie du biote aquatique local et de leurs habitats. Dans ce cours en laboratoire/sur le terrain, l'accent sera mis sur l'interaction entre les processus physiques, chimiques et biologiques se produisant dans les écosystèmes aquatiques. Les étudiants apprendront à collecter, analyser et interpréter des informations écologiques en travaillant en équipe pour mener un projet de recherche.

GES 608 – Écologie de terrain [4]
Les étudiants inscrits à ce cours acquerront une appréciation de la portée moderne de la recherche scientifique dans le domaine de l'écologie. Un objectif majeur est que les étudiants se familiarisent avec la façon dont les organismes interagissent les uns avec les autres et avec leur environnement naturel en comprenant la structure et la fonction des différents types d'écosystèmes locaux. Les étudiants apprendront les techniques de collecte sur le terrain, ainsi que la façon d'organiser, d'analyser, de présenter et d'interpréter les informations écologiques. Ce cours comprend à la fois des cours magistraux et des séances de laboratoire.

GES 610 – Science de l'atmosphère [3]
Ce cours fournit une étude rigoureuse des concepts avancés de la science atmosphérique, notamment : la thermodynamique, le transfert radiatif, la chimie, la microphysique des nuages, la dynamique, les systèmes météorologiques aux latitudes moyennes, la couche limite et les processus climatiques. L'accent est mis sur le développement d'une compréhension conceptuelle des divers processus physiques à l'œuvre dans l'atmosphère et de leurs liens avec d'autres systèmes planétaires tels que l'hydrosphère, la cryosphère et la biosphère. Le cours fournira une synthèse des principes sous-jacents à l'étudiant diplômé qui souhaite une compréhension concise et moderne du fonctionnement de l'atmosphère au sein du système terrestre plus large. Le cours convient également à ceux qui souhaitent poursuivre des travaux plus avancés en géographie physique et/ou des sujets spécialisés en météorologie tels que PHYS 621/622, 721/722 et 731/732. Prérequis : Introduction au calcul et à la physique de niveau collégial.

GES 611 – Géomorphologie fluviale [3]
Ce cours se concentre sur les processus des bassins versants associés à l'évolution des systèmes fluviaux et à la sculpture de la surface de la terre par l'eau courante. Les sujets abordés comprennent les principes de l'écoulement dans les canaux fluviaux l'érosion et la dynamique de sédimentation du transport des sédiments la morphométrie des réseaux de drainage les caractéristiques de dépôt et d'érosion associées au développement des canaux fluviaux et des plaines inondables la géométrie et les propriétés statistiques de la section transversale du canal, du profil longitudinal et des modèles de forme en plan la dynamique de la réponse des canaux et des plaines inondables aux changements environnementaux, la variabilité spatiale et temporelle des processus et des reliefs fluviaux et la modification anthropique du système fluvial. Des cours préalables en géomorphologie ou en hydrologie sont préférables, mais sont dispensés pour les étudiants diplômés ayant d'autres connaissances scientifiques solides. Introduction à la physique et au calcul exigés.

GEOG 612 : Cycles biogéochimiques et environnement mondial [3]
Ce cours explore la chimie et le cycle des éléments à travers la surface et l'atmosphère de la Terre, avec un accent particulier sur les changements biogéochimiques induits par l'homme qui entraînent le réchauffement climatique, l'acidification des océans, les pluies acides, l'appauvrissement de la couche d'ozone, la pollution de l'eau et la saturation en nutriments de milieux d'eau douce, estuariens et côtiers. Des processus biogéochimiques de base seront introduits puis intégrés pour expliquer les cycles mondiaux de l'eau, du carbone, de l'azote, du phosphore et du soufre et comment ceux-ci sont modifiés par les activités humaines. Les étudiants qui s'inscrivent pour un crédit d'études supérieures sont tenus de concevoir un projet de recherche original lié à leur travail de thèse ou de thèse. Prérequis : Autorisation de l'instructeur. (3 crédits)

GES 613 – Séminaire de biogéographie avancée [3]
Ce cours se concentrera sur des sujets spécifiques liés au domaine de la biogéographie et comprendra des sujets tels que : la phylogéographie, la paléobiogéographie, les espèces envahissantes, la biogéographie insulaire, la diversification et la biodiversité, la biogéographie linguistique, etc. Les domaines couverts dans n'importe quel semestre varieront en fonction des développements récents dans le domaine et en fonction des intérêts des étudiants et des professeurs. Le cours comprendra du matériel de cours, des articles scientifiques pertinents pour la discussion et des présentations écrites et orales par les étudiants de rapports sur des sujets sélectionnés. Le cas échéant, il y aura également des visites sur le terrain dans les organisations et agences de la région ainsi que dans les parcs et réserves pour illustrer des exemples de processus et de méthodes étudiés et utilisés par les biogéographes.

GES 615 – Changement climatique [3]
Le cours présentera l'évolution historique de l'atmosphère terrestre et sa réponse en tant que système dynamique aux forçages internes et externes, y compris les influences anthropiques. Cela comprendra l'examen de la manière unique dont l'atmosphère terrestre a évolué par rapport aux autres atmosphères planétaires, et les liens entre le climat et les autres sphères terrestres (biosphère, hydrosphère, cryosphère, géosphère). Les différentes échelles de temps du changement climatique allant de millions d'années à des décennies seront discutées. Les théories impliquant des changements dans les paramètres orbitaux, la production solaire, la tectonique des plaques, les circulations thermohalines océaniques, les impacteurs planétaires, les émissions volcaniques, l'oscillation australe El Niño (ENSO) et les émissions humaines de dioxyde de carbone seront étudiées en détail. Les étudiants auront un aperçu du fonctionnement des modèles de circulation générale (GCM) et exécuteront leurs propres simulations climatiques à l'aide du modèle EdGCM développé conjointement par la NASA et l'Université Columbia. Le cours comprendra une composante de laboratoire où les étudiants exécuteront un modèle climatique. Prérequis : GES 701.

GES 616 – Hydrologie physique [4]
Fournit une introduction à la quantification des composants du cycle hydrologique - précipitations, évaporation, transpiration, infiltration, ruissellement, écoulement des cours d'eau et écoulement des eaux souterraines. L'accent est mis sur la quantification du débit et du stockage dans les bassins versants, y compris les modèles temporels et spatiaux. Des tests appropriés sur le terrain et en laboratoire utilisés pour mesurer les processus hydrologiques et des modèles mécanistes et statistiques pour l'évaluation et l'interprétation des données sont présentés. Prérequis : Calcul de probabilités et statistiques.

GES 618 – Évolution agricole [3]
Ce cours approfondira le domaine de l'évolution agricole des espèces végétales et animales. Les sujets qui seront abordés dans ce cours comprennent : les centres d'origine, les modèles de domestication, la sélection artificielle, le syndrome de domestication, le développement agricole, l'écologie humaine de l'agriculture, la gestion du matériel génétique dans les systèmes agricoles traditionnels et conventionnels et la conservation du matériel génétique. Le cours impliquera la lecture critique et la discussion de la littérature de recherche pertinente et la préparation d'un ou plusieurs articles sur des questions ou des sujets spécifiques. À l'occasion, il y aura également des visites sur le terrain pour visiter des fermes et des instituts de recherche afin d'illustrer davantage les thèmes du cours. Ce cours sera pertinent pour les étudiants qui poursuivent des recherches sur l'évolution agricole, le développement agricole international, la sélection végétale et animale, l'écologie culturelle, l'écologie humaine, les espèces envahissantes et la conservation.

GES 621 – L'eau en milieu urbain [3]
Ce cours est conçu pour les étudiants diplômés de première année qui ont reçu des bourses d'études supérieures intégratives, de recherche et de formation (IGERT) sur le thème de « L'eau en milieu urbain » et vise à fournir un aperçu des sujets liés aux grands thèmes du programme. Le programme se concentrera sur les aspects environnementaux, techniques, économiques et politiques de la gestion de l'eau dans les zones urbaines et abordera les impacts du développement urbain sur l'hydrologie, la géomorphologie, la qualité de l'eau et l'écologie aquatique. Le cours est enseigné en équipe par des professeurs de géographie et de systèmes environnementaux, de génie civil et environnemental, d'économie et de politique publique. Il y aura plusieurs sorties sur le terrain en dehors du temps de classe régulier. Prérequis : autorisation du moniteur.

GES 622 - Conception de la recherche pour l'environnement urbain [3]
Il s'agit d'un tronc commun du programme IGRT « L'eau en milieu urbain ». Les sujets sont les suivants : Quelles sont les questions de recherche valides et réalisables pour différents types de projets ? Quels sont les postulats, les modèles conceptuels et les approches de recherche associés aux différentes perspectives disciplinaires ? Quelles sont les exigences clés pour une recherche interdisciplinaire réussie? Quels thèmes et tendances seront importants dans un avenir proche dans la recherche environnementale interdisciplinaire axée sur l'environnement urbain et les ressources en eau ? Les étudiants travailleront individuellement et en tant que membres d'équipes interdisciplinaires pour présenter des études de cas, analyser des articles de revues et des propositions de subventions, éduquer les autres étudiants sur leur propre perspective disciplinaire, leur terminologie et leurs méthodes, et développer des plans de recherche en réponse à un exemple de demande de propositions portant sur l'eau urbaine. -problème lié. Chaque équipe préparera des documents écrits et présentera et défendra ses travaux auprès du corps professoral et des autres étudiants de l'IGERT.

GES 629 – Géographie avancée des maladies et de la santé [3]
Application d'outils et de méthodes d'analyse géographique à la santé, aux données de recensement et spatiales, et aux problèmes de santé publique. Le cours explorera certains des débats épidémiologiques les plus récents qui remettent en question notre compréhension de base des causes des problèmes de santé. Les étudiants seront formés aux techniques de base de la géographie médicale/de la santé, afin d'identifier certains des principaux problèmes méthodologiques associés à ces techniques et de leur présenter certaines innovations récentes conçues pour résoudre ces problèmes. Les étudiants développent des projets pour une présentation orale et écrite.

GES 632 – Séminaire sur les ressources naturelles et la conservation de l'environnement [3]
Le cours est conçu pour fournir aux étudiants la possibilité d'entreprendre des études avancées sur des problèmes et des conflits particuliers liés aux ressources naturelles / environnementales. Le cours vise également à encourager les étudiants à identifier et/ou à concevoir des stratégies pour la conservation des ressources et de l'environnement. Un objectif majeur du cours est de cartographier les futurs paysages de ressources grâce à l'analyse systématique des ressources naturelles et des environnements contemporains. Ces dernières années, le séminaire a abordé des sujets tels que l'approvisionnement mondial des ressources en eau, la biodiversité mondiale et les conflits sur la désignation de la nature sauvage dans l'ouest des États-Unis.

GES 634 – Loi sur la faune et la Loi sur les espèces en voie de disparition [3]
L'Endangered Species Act (ESA) de 1973 est sans doute la plus controversée des lois environnementales américaines. Le cours combine la science, l'histoire politique et juridique, la philosophie et la politique contemporaine dans une approche intégrative pour comprendre et analyser le problème des ressources naturelles des espèces menacées et en voie de disparition aux États-Unis. Le cours couvre l'évolution du droit de la faune de l'Europe féodale à nos jours, les conflits sur les pouvoirs étatiques par rapport aux pouvoirs fédéraux, l'émergence de la littérature sur la faune et l'histoire naturelle, l'évolution des attitudes envers la faune au 20e siècle et le concept d'extinction.

GES 650 – Séminaire de géographie sociale [3]
Étude approfondie des dimensions spatiales de certains problèmes et politiques sociaux. Les étudiants utiliseront le SIG et plusieurs plates-formes logicielles collatérales pour produire un document de recherche sur un sujet d'importance sociale.

GES 651 – Séminaire sur la durabilité urbaine [3]
Les étudiants seront exposés à une littérature de pointe sur la durabilité urbaine et mèneront un projet de recherche original intégrant le concept de durabilité avec les géographies humaines et physiques des lieux urbains. Les sujets possibles incluent le développement urbain et la consommation d'énergie, le changement d'affectation des sols ou l'influence du changement climatique sur les problèmes environnementaux auxquels sont confrontés les lieux urbains. Projets de recherche axés sur la justice environnementale et la forme urbaine équitable
sont encouragés, mais pas obligatoires. Les lectures et les discussions en classe soutiendront les axes thématiques des projets des étudiants et développeront les compétences des étudiants en matière de recherche, d'écriture et de présentation.

GES 661 – Dimensions sociales de la durabilité [3]
L'un des plus grands obstacles à la recherche véritablement interdisciplinaire entre l'homme et l'environnement ces dernières années a été le manque de recherche environnementale intégrant pleinement les riches littératures théoriques de la géographie humaine et d'autres sciences sociales traitant de la dynamique sociale. Cependant, un corpus nouvellement évolutif de littérature sur la durabilité fondé sur les littératures existantes des sciences sociales critiques a commencé à émerger. Cet ensemble de travaux théoriques et de recherches empiriques de pointe tente d'élucider les processus sociaux complexes à l'origine de la dégradation de l'environnement, des changements environnementaux et des vulnérabilités différentielles à travers le prisme de la théorie sociale critique. Cette nouvelle approche marque une rupture avec la recherche multidisciplinaire plus familière sur la durabilité qui a précédé, et marque le début d'une nouvelle approche interdisciplinaire de la science de la durabilité. Les étudiants seront exposés à cette littérature de pointe en science du développement durable et devront s'y engager de manière critique par le biais de discussions en classe et de travaux écrits. Enfin, les étudiants appliqueront cette littérature à leur propre recherche par le biais d'un document écrit formel. Prérequis : GES 701 (Pas d'inscription simultanée)

GES 662 – Analyse spatiale des systèmes couplés homme-environnement [3]
Ce cours se concentrera sur l'utilisation des SIG dans l'analyse des systèmes sociaux et environnementaux qui constituent des systèmes humains-environnementaux complexes. Les dimensions spécifiques de la durabilité environnementale et sociale telles que l'utilisation des terres, les transports, le développement économique, la justice environnementale, etc., seront ensuite explorées en détail. Compétences en analyse spatiale axées sur l'environnement
les processus et les contextes sociaux seront développés à travers des exercices en classe. Ces exercices et discussions sont conçus pour améliorer la compréhension des étudiants du processus de planification et des complexités de l'application du concept de durabilité dans le monde réel. Le cours se terminera par un projet de recherche défini par l'étudiant. Les projets à vocation urbaine sont encouragés, mais pas obligatoires. Prérequis : GES 386 ou 686

GES 681 – Télédétection de l'environnement [3]
Ce cours est une introduction à l'analyse et à l'interprétation d'images pour la cartographie/surveillance des environnements superficiels de la terre à partir d'images satellites multispectrales. Les conférences porteront sur les théories et les principes de la télédétection. Les exercices de laboratoire fourniront une expérience pratique de l'utilisation d'ordinateurs et de logiciels pour l'analyse, l'interprétation et la classification d'images appliquées aux données d'images satellitaires multispectrales. Les applications environnementales comprennent la délimitation des zones humides, la cartographie des forêts, l'utilisation des terres et l'analyse de l'étalement urbain. Prérequis : autorisation du moniteur.

GES – 685 Recherche sur le terrain en géographie [3]
Les étudiants de ce cours acquièrent une expérience pratique des méthodes de terrain pour la mesure environnementale, la cartographie et l'analyse spatiale des sols, de la végétation et d'autres biotes, ainsi que la couverture et l'utilisation des terres dans les paysages locaux assistés par SIG, GPS, télédétection et autres techniques . La classe se réunira une session par semaine et six sessions d'une journée complète le samedi seront organisées. Les étudiants travaillent en équipe et préparent des projets finaux qui seront présentés sous forme d'affiches scientifiques et sur le web. Les étudiants qui s'inscrivent pour un crédit d'études supérieures sont tenus de concevoir un projet de recherche original lié à leur travail de thèse ou de thèse. Prérequis : Autorisation de l'instructeur.

GES 686 – Introduction aux systèmes d'information géographique [4]
Ce cours couvre les concepts et principes de base des systèmes d'information géographique, des modèles de données, des structures de données, des applications et des problèmes techniques. Le laboratoire se concentrera sur la façon dont ces principes de base sont mis en œuvre dans un SIG. Celles-ci incluent une séquence complète de construction de bases de données spatiales : capture de données, édition, ajout d'attributs, construction de topologie, enregistrement de couches aux coordonnées du monde réel, création de compositions de cartes, conversion de données et analyse de base disponibles dans un SIG vectoriel. Prérequis : Autorisation de l'instructeur.

GES 687 - Applications avancées des systèmes d'information géographique [3]
Il s'agit d'un cours SIG avancé couvrant les applications avancées des systèmes d'information géographique (SIG) et s'adresse aux étudiants ayant déjà acquis une connaissance introductive du domaine. Le cours met fortement l'accent sur l'acquisition de compétences pratiques ainsi que sur des connaissances théoriques avancées en analyse spatiale. Les sujets comprennent la théorie et les méthodes basées sur les connaissances, les compétences et les intérêts antérieurs des étudiants dans les domaines suivants : ontologies géospatiales, analyse de modèles spatiaux, traitement raster avancé, interpolation spatiale et géostatistique, conception et systèmes de bases de données, modélisation SIG dynamique et calcul la géométrie et les techniques mathématiques utilisées dans les SIG. Prérequis : Autorisation de l'instructeur.

GES 688 – Séminaire en géographie et systèmes environnementaux [1]
Il s'agit d'un séminaire d'un crédit qui peut être offert par les professeurs du département sur tout sujet d'intérêt particulier. Les étudiants rencontreront le membre du corps professoral une fois par semaine pour discuter des concepts et des méthodes clés tels que présentés dans la littérature savante. Peut être répété pour un crédit et peut être offert dans plusieurs sections simultanément.

GES 689 – Séminaire départemental [1]
Des conférenciers invités feront des présentations sur des sujets de recherche actuels. Tous les étudiants diplômés sont tenus de s'inscrire au séminaire du département pour obtenir des crédits, comme décrit dans les exigences du programme d'études pour le MS. et Ph.D. degrés. Peut être répété pour crédit.

GES 690 – Thèmes spéciaux [3]
Ce cours est réservé aux sujets qui ne sont pas autrement traités dans l'ensemble des cours répertoriés dans le catalogue des diplômés. Peut être répété pour un crédit (tant que le sujet est différent) et peut être offert dans plusieurs sections simultanément.


4 réponses 4

L'outil que vous recherchez est l'outil Knife Project. Voici comment l'utiliser :

  1. Créez votre cube sur lequel vous voulez mettre le cercle
  2. Ajouter une courbe circulaire : MAJ A -> Courbe -> Cercle

Positionnez le cercle devant le visage sur lequel vous souhaitez placer le cercle, comme indiqué ici (surligné en vert) :

Allez maintenant dans la fenêtre où le cercle apparaît visuellement là où vous voulez que votre cercle soit sur votre cube, comme ceci :

Sélectionnez maintenant le cercle, puis maintenez la touche MAJ enfoncée et sélectionnez le cube.

Panneau Outils ( T ) -> section Outils de maillage -> Ajouter une section -> cliquez sur Projet de couteau (Remarque : dans la version 2.70, la section Outils de maillage se trouve dans l'onglet Outils)

Cela se traduira par le cube ayant maintenant un trou circulaire sur la face avant :

Si vous souhaitez maintenant remplir le trou avec une face, sélectionnez tous les sommets du trou et appuyez sur F .

REMARQUE: Dans cet exemple, le cercle est considéré comme le couteau, qui est un peu comme un emporte-pièce, ou peut-être même une balle, et donc lorsque vous cliquez sur le bouton Projet de couteau, ce que fait Blender, c'est qu'il projette/tire le couteau (ici le cercle) de l'angle visuel dans votre fenêtre active. Alors, assurez-vous que le couteau est visuellement aligné de sorte que lorsqu'il projette / tire sur votre objet de destination, il fasse le cercle là où vous le souhaitez. Voici deux exemples de projection sous différents angles :

Une note intéressante est que dans l'exemple ci-dessus où le couteau est visuellement incliné, la face résultante sur l'objet de destination n'est PAS automatiquement supprimée (voir la face en surbrillance dans l'exemple du bas.)

Aussi, vous pouvez en effet utiliser n'importe quelle forme comme couteau :

Peut-être que tu peux faire comme ça, mais je ne sais pas si c'est ce que tu veux.

Il n'y a pas de moyen très simple de faire cela comme dans Sketchup. Il existe plusieurs façons de le faire dans un mélangeur, mais c'est la meilleure façon que j'ai trouvée.

Sélectionnez la face et subdivisez-la pour ajouter plus de géométrie pour le cercle

Sélectionnez les bords qui constitueront le cercle

Redimensionner les bords à la sphère, Alt Shift S

La méthode décrite ci-dessus fonctionnera bien sur les faces carrées, mais si la face est un rectangle, le cercle semblera étiré.

Pour résoudre ce problème :

Ouvrez les préférences de l'utilisateur, Ctrl Alt U

Dans l'onglet addons, recherchez "Looptools" et installez-le.

Fermer les préférences utilisateur

Sélectionnez les bords du cercle

Exécutez la commande Espace à partir du module complémentaire des outils de boucle, W -> Outils de boucle -> Espace

Pour lui donner un aspect circulaire, exécutez à nouveau la commande scale to sphere, Alt Shift S

En plus d'apprendre les opérations booléennes natives de Blender, je vous recommande fortement de consulter un module complémentaire gratuit appelé BoolTool (version 0.2) Voici le lien vers le module complémentaire.

Voici mes notes pour l'utilisation du module complémentaire BoolTool. Cela rend les booléens si faciles que vous pouvez utiliser Blender comme ShadowBox dans ZBrush.

Q : Comment utiliser le module complémentaire BoolTool ?

  1. Créer un cube.
  2. Dupliquez le cube ( Shift + D ).
  3. Faites glisser le cube dupliqué (objet Brush) afin qu'il croise le cube d'origine (objet Canvas).
  4. Maj + clic droit pour ajouter le cube d'origine (objet Canvas) à la sélection du cube en double (objet Brush).
  5. Dans l'onglet BoolTool de l'étagère à outils, sous Pinceau, cliquez sur Union, Intersection ou Différence (ou cliquez sur chacun pour voir ce qu'ils font). Vous verrez maintenant l'objet Brush fonctionner en fonction de l'opération sélectionnée dans le menu Brush.

Faire un objet Brush fonctionne très bien comme masque pour couper ou ajouter des détails. Les propriétés Canvas affecteront l'objet Canvas. Avec l'objet Canvas sélectionné, vous pouvez également utiliser les propriétés Brush qui affecteront évidemment l'objet Brush. Vous pouvez modifier l'objet Brush dans la vue 3D, par exemple en le redimensionnant ou en le dupliquant pour créer plusieurs pinceaux. En sélectionnant l'objet Canvas, vous pouvez également manipuler un objet pinceau sélectionné dans les propriétés du pinceau, par exemple en le masquant, en l'appliquant ou en le supprimant.

Si vous ne voulez pas créer de Brush, vous pouvez simplement sélectionner ce qui serait normalement l'objet Brush, puis ajouter l'objet Canvas à la sélection, puis appuyer simplement sur l'opération sous Direct et une opération booléenne sera effectuée. Les résultats de l'opération booléenne seront stockés dans la sélection active (le dernier objet sélectionné) et vous pouvez avoir plusieurs objets qui agissent comme des objets Brush.

Voici les raccourcis clavier que l'on trouve dans le menu Objet :
Brush Union = Ctrl + Numpad Plus
Différence de pinceau = Ctrl + pavé numérique moins
Intersection du pinceau = Ctrl + Astérisque du pavé numérique
Union directe = Ctrl + Shift + Numpad Plus
Différence directe = Ctrl + Shift + Numpad Moins
Intersection directe = Ctrl + Maj + Astérisque du pavé numérique

Noter: BoolTool convertira automatiquement les objets Curve en objets mesh lorsque vous l'appliquerez en tant qu'opération Brush ou Direct Boolean.

Pour utiliser le pinceau Draw Poly :

  1. Basculez vers la vue que vous souhaitez utiliser, telle que la vue de face, puis cliquez sur Draw Poly Brush. Vous aurez un crayon gras que vous pourrez utiliser pour tracer des lignes.
  2. Cliquez simplement là où vous voulez que chaque point soit. Vous n'avez pas besoin de fermer le poly. Les deux points de terminaison ouverts seront automatiquement fermés.
  3. Une fois le dessin terminé, appuyez sur Entrée et le polygone sera créé.

La taille du Poly Brush mettra à l'échelle la profondeur du polygone. Vous pouvez utiliser le Poly Brush comme un pinceau ou directement.

Dans les préférences du module complémentaire BoolTool, vous pouvez vérifier les transformations rapides (marquées expérimentales et désactivées par défaut). Fast Transformations remplace les raccourcis clavier G/R/S par une nouvelle version personnalisée qui gère plus rapidement les opérations booléennes. La fenêtre Blender peut avoir du mal avec les modèles à haute poly lorsque vous essayez de découper des parties de la toile. Avec cette option activée, il y aura une nouvelle option dans les propriétés du pinceau qui dit « Vis rapide », qui, lorsqu'elle est utilisée, permettra de modifier la visibilité à la volée. Utilisez-le si votre flux de travail s'enlise.

Noter: avec Fast Vis activé, il sera activé pour tous les pinceaux.


Cohérence, efficacité, expertise, ce ne sont là que quelques-uns des avantages de l'agriculture immobilière. Lorsque vous choisissez de vous spécialiser dans une zone géographique, vous débloquerez le potentiel de devenir une autorité sur ce marché immobilier et, par la suite, un produit recherché en vous-même.

Si vous considérez l'agriculture immobilière comme une véritable ferme, chaque mouvement que vous faites sur ce marché est comme semer une graine. Les cultures demandent du temps et de la patience pour être fructueuses, mais si vous êtes prêt à faire le travail au début et à attendre que les racines s'installent, vous constaterez que le gain en vaut bien l'effort initial…lire la suite

Cartes postales immobilières


Comment faire cuire plusieurs simulations de fluides dans une scène ?

Si nous avons bien compris, Blender n'autorise pas plus d'un domaine pour la simulation des fluides dans une scène donnée. Cela signifie que tout afflux (fluide) l'objet sera transformé en un seul domaine objet comme fluide simulé final. C'est-à-dire que, quel que soit le matériel affecté aux objets d'afflux (fluides), le matériel du domaine s'appliquera finalement. Cela entraîne des difficultés à expérimenter le mélange des fluides comme question ici.

Dans notre essai récent sur les figures suivantes, afin de simuler deux types de fluides différents (c'est-à-dire un matériau différent, etc.), nous avons simulé chacun séparément et cuit. Maintenant nous se demander comment nous pouvons utiliser les images résultantes pour rassembler les fluides dans une animation? Nous avons essayé de composer mais n'avons pas obtenu de résultats acceptables. Est-ce la bonne approche ou est-il possible de faire cuire plusieurs simulations dans une scène?

Notez qu'avant de nous retrouver avec une cuisson séparée, nous avons parfois joué avec plusieurs scènes, différentes couches mais sans succès dans l'assemblage de deux fluides !


Adhésion corporative

L'adhésion d'entreprise à la NDTA offre des opportunités uniques de réseautage, d'affaires et d'éducation pour votre organisation. L'adhésion d'entreprise offre à votre équipe la possibilité de participer à des discussions clés et de partager des idées avec les dirigeants militaires, gouvernementaux et industriels. Avec l'adhésion d'entreprise, votre organisation peut participer à l'établissement et à l'influence du programme de transport, de voyage et de distribution d'aujourd'hui et de demain.

NDTA propose quatre programmes d'adhésion d'entreprise distincts, ainsi que notre programme universitaire. Nous vous recommandons de parler avec notre équipe d'adhésion d'entreprise pour déterminer le meilleur programme pour votre organisation, ou pour personnaliser un programme d'entreprise pour répondre aux besoins spécifiques de votre organisation. Pour commencer, veuillez remplir le formulaire d'information sur l'adhésion d'entreprise et un représentant d'entreprise de la NDTA vous contactera pour discuter des options du programme.

In addition to exposure and involvement, all Corporate Members, regardless of membership level, can designate employees as individual members of NDTA. In this capacity, employees receive a complimentary subscription to the DTJ, as well as hotel and car rental discounts from participating corporate members.


It seems that RegionWithin is better than the original method.

For the $n$ points $p_i,i=1cdots n$ , we set $d(p_i,p_j)geq 2r,i ot=j$ and all the distance to the boundary of region $d(p_i,Boundary)geq r$

Not an answer, but to long for a comment:

Here is "my" result evaluated with Mathematica v12.2 and the approach from @cvgmt

Obviously the result r=0.25 isn't optimal and deviates from @cvgmt answer. Don't know why!

addendum case n=8

The following optimum is only evaluated, if an additional constraint x[1] == r,y[1] == 1 - r is added


The hunt for precursors

First identified as a site of Stonehenge-related interest in 2010, Waun Mawn isn’t much to look at today—just four bluestones arranged in a possible arc. In 2011 archaeologists used remote-sensing technology to peer beneath the surface of the site, but they failed to find anything of intrigue.

On a hunch, the team returned to Waun Mawn in 2017 and dug small trenches at either end of the arc, finding two pits where standing stones were once located. “That really was a moment where I thought, wow, maybe, just maybe, we’re finally on the right track,” says Parker Pearson.

Once again, however, geophysical surveys turned up no more pits where stones would have stood. Remote-sensing techniques have been instrumental in seeing below the surface at Stonehenge. For those same methods to fail at Waun Mawn, even after the promising evidence found in the dug trenches, was both ironic and frustrating.

“There’s nothing more difficult than trying to find a stone circle that’s no longer there,” Parker Pearson says.

The research team eventually realized that this patch of Welsh land lacked the magnetic minerals, or any electrically conductive rocks, necessary for the remote-sensing equipment to work as designed. “Modern high-tech was just not going to do the job,” says Parker Pearson. “We were going to have to do it old school, and do it all by hand.”


This notation means that you take the output of $h$ and use it as the input of $f$. When we are working with a specific $x$ value, we can suggestively write $f(h(x))$ instead.

For instance if $f(z)=1/z$ and $h(x)=2+3x$ then $(fcirc h)(x) = fig(h(x)ig) = f(2+3x) = frac<1><2+3x>.$

(Note: I only used $z$ as the variable for $f$ to avoid confusion in practice the function does not care what its input variable is named.)

The circle $circ$ is the symbol for composition of functions. In General, if you have two functions $gcolon X ightarrow Y$ and $fcolon Y ightarrow Z$, then $fcirc g$ is a function from $X$ to $Z$. For $xin X$ one has $(fcirc g)(x) = f(g(x))$.

In your case one has: $f(x) = 2x-1$, $g(x) = 3x+2$ and $ (fcirc g)(x) = f(g(x)) = 2(g(x))-1 = 2(3x+2) -1 = 6x+3. $ You take the function $g(x)$ and put it in place of the $x$ in the function $f$.

This is obviously different from $f(x)cdot g(x) = (2x-1)cdot (3x+2) = 6x^2+x-2$.